Budala

Hey les gens, je n’ai plus envie d’être le bouffon de la cour. Pour des CDs achetés, des vinyles et des posters je vous remercie sincèrement à mon tour. Car ces derniers temps je n’arrive pas à penser à rien d’autre qu’au fric et aux plans de l’immobilier. L’immobilier, l’immobilier, comme escarpé. Le bouffon réfléchit sans relâche Il causerait infatigablement avec les autres de cette réflexion la production mentale en directe émission, le véhicule lunaire, le compteur à deux cadrans. Le bouffon ne cesse pas de penser, ne préférait-il à ne pas penser, mais à boire et à manger, de faire l’amour ou de se marrer car le bouffon se marre toujours en premier, et il se passe souvent que c’est le seul qui va se marrer. Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire… Au fond de lui-même le bouffon se croit un génie c’est pour ça qu’il est éternellement rajeuni et tout recommence à zéro. L’optimisme, l’enthousiasme, Il lui suffit une paire de fesses et des nichons pour atteindre l’orgasme. Il mesure son opinion chez les ennemis. en comptant sur leur loyauté le bouffon s’étonne comment cela peut arriver que les plus cons sont plus fortunés que lui, et à la fois il est assoiffé de tout et assouvi. Hey les gens, je n’ai plus envie d’être le bouffon de la cour. Pour des CDs achetés, des vinyles et des posters je vous remercie sincèrement à mon tour.

Katarina Knežević